Marmite d'un p'tit point

Casseroles et Cie!

24 août 2006

La leçon du SWOU-AITSCH-GUEN-QUOU-JEN

Attention à vos ardoises. Aujourd’hui cours d’allemand pour blogueuses et blogueurs affamés et curieux de nouvelles recettes.

La leçon d’aujourd’hui est le « ZWETSCHGENKUCHEN ». Répétez !!

ZWETSCH-GEN-KU-CHEN… Mouais, c’est plutôt bof la prononciation.

Alors on recommence, voici la prononciation exacte à la française :

Swouaitchguenquoujen (attention le « j » à l’espagnole = « j » raclant la gorge !).

On recommence ? Non ?! Bon, ok alors je vais vous parler un peu de ce gâteau.

Le Zwetschgenkuchen est LE gâteau au mois d’août/septembre. A cette saison, on trouve partout des prunes dites zwetschgen. Je crois que le nom en français est quetsche ou couilles du pape (je trouve le deuxième plus que marrant d’ailleurs ! Non, on n’imagine pas !!!! Non, mais oh ! C’est quoi ces manières !!), quoique la quetsche française est un peu plus grosse que la Zwetschge.

Les Allemands préparent une pâte au levain qui doit levée et être pétrie plusieurs fois. Pétrir est ce qu’il y a de plus marrant dans cette recette, car on peut laisser cours à ses humeurs voire taper sur la pâte comme on aimerait le faire avec son chef !! (Je peux vous que ça marche !!!)

Ce gâteau est mangé comme d’habitude avec BEAUCOUP de crème chantilly.

Ce gâteau est originaire de Augsbourg (Bavière). La façon dont sont coupées les prunes rappelle les armes de la ville. Car on ne coupe pas les prune de n’importe quelle façon : On prend la prune dans la main et la coupe de bas en haut sur UN côté, 140px_Augsburg_wappenon la tourne et taille le haut jusqu’à touché le noyau. Donc si vous avez bien suivi, sur le haut de la prune une croix est taillée. On ouvre la prune, on enlève le noyau, et voilà !

Personnellement, j’adore ce gâteau, car la pâte est extrêmement moelleuse et en même temps croustillante !!

La prune en elle-même est utilisée pour beaucoup d’autres choses : Des Knödels (boule de pommes de terre râpée avec un cœur de prune, de pain), de l’eau de vie ou de la compote. Mais en août et septembre vous ne la trouverez pratiquement que sous la forme d’un Zwetschgenkuchen ou Zwetschgendatschi (c’est plus simple à prononcer, hein !!) comme on l’appelle dans certaines régions allemandes. Datschi vient apparemment du verbe « datschen » ou « tatschen » qui veut dire toucher/tripoter.

Bon, maintenant que vous en avez un peu plus reprenons la prononciation :

SWOU-AITSCH-GUEN QUOU-JEN (attention « J » comme le « j » espagnol !!!)

Zwetschgenkuchen_001

Préparation


Zwetschgenkuchen_002
Prêt à être mis au four


ZWETSCHGENKUCHEN ou gâteau aux quetsches

-          1,5kg de quetsches

-          500g de farine

-          1 paquet de levure du boulanger

-          ½ paquet de Citro-Back (une poudre à l’arôme de citron) ou 1 zeste d’un citron

-          1 prise de sel

-          125 de beurre fondu

-          250ml de lait tiède (il doit être plus froid que chaud)

-          80g de sucre

-          2 œufs

-          1 paquet de sucre vanillé

Pour vous facilitez les choses, utilisez un robot.

Dans un le plat du robot mettez : la farine, la levure, l’arôme de citron/le zeste, le sel, le sucre, les œufs, le sucre vanillé et le beurre. Mettez le robot en marche et ajoutez petit à petit le lait. La pâte doit être mélangée longtemps, elle doit se détacher des parois du plat. Si elle colle, rajoutez un tout petit peu de farine. Vous pouvez toujours en rajouter si elle colle encore.

Une fois la pâte prête, mettez la dans un saladier propre avec un torchon le recouvrant, puis mettez au four à 50°c jusqu’à temps que la pâte gonfle/lève et touche le torchon (laissez la porte du four entrouverte). Pétrissez alors la pâte pendant 10mn en essayant de ne pas faire de trous. Remettez-la au four et laissez-la lever comme auparavant.

Repétrissez. Etalez-la sur la plaque de votre four avec les mains (pas besoin de rouleau) et répartissez bien.

Les prunes : Prenez un torchon propre et mettez 2 bonnes poignées de prunes dessus. Fermez le torchon de sorte qu’aucune prune ne s’échappe et prenez les deux extrémités du torchon et secouez de gauche à droite. Les prunes sont propres et brillent. Il ne faut pas les laver (ne me demandez pas, j’en sais rien, c’est comme cela que les Allemandes procèdent !).

Préchauffez le four à 175°c.

Coupez les comme expliqué auparavant, et placez-les sur la pâte en rangées en serrant. Ne serez quand même pas trop, car les prunes rendent du jus. En serrant trop le jus débordent du plat.

Enfournez pour 45mn. Manger tiède ou froid.

N’oubliez pas la crème chantilly !!!!!

Zwetschgenkuchen_005

Zwetschgenkuchen_008

Quantité pour une plaque de four

Posté par Clairechen à 15:44 - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    Non non! je n'oublie pas la chantilly!

    Posté par Choupette, 24 août 2006 à 16:43
  • Hum ! J'en prendrais bien une part, même si c'est plein de blé et de chantilly
    Je crois bien d'ailleurs que je n'en ai jamais mangé pendant mes 6 mois en Allemagne.
    Dis-moi, ça veut dire quoi "pétrifier" exactement ?

    Posté par belleble, 24 août 2006 à 17:01
  • Gâteau aux quetsches, je ne suis pas plus douée pour prononcer l'Allemand qu'en inormatique, donc je le dirai en Français mais, il a l'air bien bon.

    Posté par mamina, 24 août 2006 à 17:40
  • Ma-gni-fi-que!!

    Posté par Scherneel, 24 août 2006 à 18:15
  • J'adore, en pologne on fait un gâteau semblable.

    Posté par awoz, 24 août 2006 à 18:26
  • Euh non, je n'arrive pas à répéter! Ta tarte est splendide!

    Posté par Adèle, 24 août 2006 à 18:43
  • c'est la tarte aux quetches alsacienne version briochée!! Miam!!

    Posté par avital, 24 août 2006 à 18:49
  • Ola tu sors la grande artillerie là!!

    Posté par Ellie, 24 août 2006 à 19:04
  • au fait, ta pauvre pâte sur laquelle tu te défoules est pétrie pas pétrifiée sinon je doute qu'elle resterait moelleuse..lol!!

    Posté par avital, 24 août 2006 à 19:07
  • Superbe ! Typiquement bavarois... Mais il manque quelque chose : du sucre mélangé à de la cannelle pour saupoudrer les quetsches.

    Posté par rosine, 24 août 2006 à 21:04
  • Il est mortel ce gâteau !

    Posté par Fabienne, 24 août 2006 à 22:50
  • Kannst du dein Knödeln Rezept mit uns teilen?
    Parceque je ne connais pas et ça m'intrigue!

    Posté par loukoum°°°, 25 août 2006 à 00:43
  • Pas de risques que j'oublie la chantilly... (slurp). Pourquoi s'emtêter à prononcer le nom d'un gâteau alors qu'il suffit de le manger!??

    Posté par Véro, 25 août 2006 à 00:58
  • j'adore la technique pour faire briller les quetsches et my god que ça a l'air bon!! merci, grâce à toi, l'Allemagne que j'associe à tort à des plats peu alléchants regagne ses lettres de noblesse dans mon esprit plein de stéréotypes!

    Posté par Alhya, 25 août 2006 à 12:21
  • Offen gestanden mag ich nicht die "quetsches" (Zwetschen ??). Aber ich möchte dir sagen, dass dein Kuchen sehr schön ist !

    Posté par émilie, 26 août 2006 à 23:33
  • Wunderbach !

    Posté par Cocopassions, 27 août 2006 à 00:50
  • Quoi j'avais raté cette tarte aux quetshes ???? Mais c'est pas Dieu possible de faire des trucs si imprononçablement alléchants !

    Posté par Framboise, 03 septembre 2006 à 03:28
  • au secours, je me meurs...

    enfin je m'évanouis... voudriez pas me ranimer en me refilant un pti bout de cette succulente tarte au quetches, non?? (qu'est-ce que je rale, voilà exactement le genre de fruits qu'à rome je ne trouverai ja-mais! pffff....)

    Posté par cenzina, 05 septembre 2006 à 17:41

Poster un commentaire